Fortnite crée-t-il une dépendance ?

Pour Malavida, Fortnite n'est pas un jeu addictif, nous allons donc vous expliquer notre position.

Fortnite ne vous récompense pas si vous jouez beaucoup

Tout d'abord, Fortnite n'est pas un titre qui incite trop au « jeu addictif », pour ainsi dire. En jouant environ 4 à 5 heures par semaine, il est possible d'atteindre le niveau 100 dans chaque saison, qui est le dernier niveau où vous recevez de nouveaux modules complémentaires intéressants. Après ce niveau, ceux qui continuent à jouer le font uniquement par plaisir, car ils ne seront pas « récompensés » par beaucoup plus.

D'autre part, dans Fortnite, il n'y a pas de coffres à butin, un élément très critiqué dans d'autres jeux malgré le fait qu'il n'a pas été prouvé que ces « boîtes surprises » incitent les jeunes à jouer.

En tenant compte de cela, ceux qui jouent à Fortnite pendant de nombreuses heures ne sont pas encouragés à le faire par les créateurs, Epic Games, qui ont su fixer des limites pour empêcher leurs fans de passer trop de temps à jouer.

Définition de la dépendance aux jeux vidéo

Il convient de préciser que l'OMS considère la dépendance aux jeux vidéo comme une maladie, bien qu'elle ne la traite pas comme une dépendance à une substance nocive comme la drogue. En outre, la dépendance peut concerner n'importe quel jeu vidéo, qu'il comporte ou non des éléments de dépendance.

Cette dépendance se manifeste parfois chez les joueurs qui veulent s'améliorer sur le plan compétitif. Le résultat est que, dans des jeux auxquels personne ne joue normalement plus de 50 heures, comme Mario Kart, certains finissent par jouer pendant plus de 1 000 heures juste pour essayer de battre leurs records ou affronter de très bons joueurs.

Dans un tel cas, la dépendance elle-même n'a rien à voir avec le jeu vidéo, mais avec la personne. Tout comme il existe des personnes dépendantes de la musique ou du chocolat, il y a aussi des personnes dépendantes des jeux vidéo, mais ce ne sont pas les plus courantes.

Ce que disent les études

Nous avons tous lu à un moment donné qu'une étude prouvait que quelque chose était bon, puis nous avons lu une autre étude qui prouvait le contraire. Cela arrive tout le temps avec les jeux vidéo et la réalité est qu'il y a souvent beaucoup d'intérêts en jeu.

Par exemple, l'ancien président des États-Unis, Donald Trump, a rendu les jeux vidéo responsables du niveau élevé de violence dans son pays. Cependant, dans un simple graphique statistique montré par Reggie Fils-Aime, ancien président de Nintendo of America, on peut voir que dans les pays où la consommation de jeux vidéo est la plus élevée, la Corée du Sud et la Chine, le nombre de meurtres par arme à feu est 100 fois moins important en proportion qu'aux États-Unis.

Cela dit, chacun doit tirer ses propres conclusions. Chez Malavida, nous ne pensons pas que Fortnite soit un jeu addictif, mais nous recommandons aux parents de mettre des limites et de faire attention à leurs enfants, surtout quand ils sont encore très jeunes, car ils sont plus influançables.